Une autoroute sans éclairage peut créer de l’insécurité

Bridge with traffic

29 Aug Une autoroute sans éclairage peut créer de l’insécurité

L’autoroute à péage très prisée par les automobilistes africains lorsqu’elle existe, mais cette dernière n’est pas dénuée de risques pour ses usagers. Elle permet assurément un gain de temps, avec les embouteillages monstres constatés sur la route nationale.Cependant, du fait du manque d’éclairage, les automobilistes, surtout ceux qui voyagent la nuit, craignent pour leur sécurité. Pis, l’autoroute à péage est devenue la zone d’opération des agresseurs qui profitent d’une panne ou d’un piège pour dépouiller leurs victimes.

Au Sénégal par exemple, la gare routière les Beaux Maraichers est le point de départ et d’arrivée officiel des véhicules de transport en commun convoyant des voyageurs par l’autoroute en partance ou en provenance des régions et de certains pays limitrophes du Sénégal comme le Mali, la Mauritanie et Gambie. A l’intérieur, des taxis, des bus, des taxis-brousses communément «sept places», des cars, minicars et autres moyens de locomotions forment le décor d’une incessente cavalcade.

Les chauffeurs grondent : « à défaut de diminuer les prix du péage, qu’on nous mette des lampes ! ». Assis en groupe, ils débattent à haute voix et abordent les questions d’actualité. «Le voyage est de plus en plus rapide grâce à l’autoroute à péage ». «Mais, il est aujourd’hui effarant de constater le manque de sécurité notoire sur cet axe, à cause de l’obscurité», déplore Modou, l’un d’eux. Il s’insurge, par ailleurs, contre «le stationnement irrégulier, les arrêts brusques pour débarquer un passager en pleine autoroute et l’irresponsabilité de certains conducteurs» .Une infrastructure autoroutière bien planifiée est composée de BAU (Bande d’Arrêt d’Urgence), de passerelles piétonnes en milieu urbain ou encore de candélabres permettant un éclairage par mauvais temps ou de nuit.

Source: Africatime